fbpx
icons/play-video

Ça commence avec un défi

Par Caroline Longchamp, ambassadrice Je Cours Qc.

Dans les circonstances pas évidentes qu’on connait présentement, j’apprécie encore plus aujourd’hui la chance d’avoir la santé de courir et le privilège de recommencer.

C’est donc avec beaucoup de fierté et aussi de timidité que j’ai accepté d’être ambassadrice cette année. En espérant seulement que mon parcours puisse, pour certains, être inspirant et stimulant. (Chut ! C’est ma mission intérieure secrète du coeur). Ce sera aussi pour moi une façon de redonner à mon sport et de démontrer mon appréciation pour tout ce qu’il m’a apporté. J’espère pouvoir être un bon modèle, comme j’essaie de l’être avec mes filles de 8 et 10 ans, en leur démontrant à travers mon sport, que lorsqu’on a un but en harmonie avec son cœur, la passion, la détermination et la volonté, alors tout est possible. Je m’appelle Caroline Longchamp, j’ai 43 ans. Je cours ou plutôt j’ai besoin de courir depuis 20 ans. Voici mon parcours.

À l’âge de 13 ans, je devais courir un inoffensif mile (1.6 km) à mon test physique pour l’obtention de mon 1er degré (Taekwond-do). Pas trop préparée, j’ai presque vomi en franchissant la ligne d’arrivée. Pas très bon pour mon égo d’ado. À 15 ans, j’avais 2 miles à courir pour mon 2e degré. Même chose, mais cette fois 2 fois plus gênée à l’arrivée. À cet âge « je haGUïssais » courir ou plutôt je le pensais, alors que je n’avais jamais essayé pour vrai.

À 23 ans, des amis se lancèrent un défi de courir un demi-marathon. Aimant le challenge, mais ayant oublié que je détestais courir, j’ai accepté de relever le défi. J’ai commencé à courir malgré le « rouspettage » de mon entière anatomie, jusqu’à ce que je puisse gambader 5 km. Et c’est là que j’ai commencé à aimer la course à pied. En 2000, j’ai complété le demi-marathon de Québec avec le sourire et avec plus d’élégance et de fierté que mes 2 expériences passées. Depuis, la course à pied est devenue une habitude de vie, sans compromis!

J’ai couru quelques années pour le plaisir sans me lancer d’autre défi et conséquemment sans trop progresser jusqu’à ce que je rencontre un ami qui venait de courir le marathon de Québec. Un demi-dieu à mes yeux. Il m’a vite convaincu et donné assez de confiance pour en faire un moi aussi. La poussée à l’arrière-train que j’avais besoin.

En 2014, à l’âge de 38 ans, j’ai couru mon premier marathon de Québec, puis en 2015 et en 2016 celui de Boston. Après avoir couru 3 marathons, j’avais envie d’un autre défi. Je me suis laissée tenter par le triathlon (natation, vélo, course). Je suis devenue une personne un peu plus intense qui ne comprend pas que la pratique intensive d’un sport est suffisante. En 2017, je termine mon premier demi-Ironman. En 2018, j’ai utilisé les services d’un coach et entrainée de façon plus structurée et les défis se sont enchainés; triathlon sprint, olympique, demi-Ironman jusqu’au Ironman (3.8km de nage, 180km de vélo, 42km de course).

Bref la course à pied m’a permis de me surpasser, de me réaliser, de m’accomplir et surtout de me connecter à mon moi, même s’il me boude parfois. Mais à chacun son défi et son intensité! Que ce soit de marcher 5 km ou d’en courir 42, l’accomplissement est personnel à chacun et on en sort assurément tous gagnants. Qu’importe le déclic, prendre du temps pour soi, trouver un sens, identifier les objectifs et avancer. Et pour trouver ou conserver la motivation de bouger, de courir ou d’avancer, ça prend un défi devant soi et un défi pour soi! Je Cours Qc propose justement 5 beaux défis pour tous les niveaux!

Donnez-vous la peine d’essayer pour vrai. Le plus difficile c’est de commencer. Mais soyez vigilants lorsque l’habitude s’installe, il est très difficile de ralentir. Vous deviendrez en manque de CÀP (course à pied) et serez contagieux pour vos collègues, famille et amis! Allez, vivons les choses différemment en créant de nouveaux possibles, en se lançant un défi et en concentrant notre énergie pour concrétiser l’expérience. Marquer sa vie. Un pas à la fois, rapide ou pas, c’est un pas pour soi. On peut tous être un champion à notre façon!

D’une simple passionnée de course à pied et fière ambassadrice Je Cours Qc