fbpx
icons/play-video

5 choses que j’aurais aimé qu’on me dise lorsque j’ai commencé la course

Par Kim Fortin, rédactrice et coureuse épanouie.

À l’occasion, il m’arrive de penser à mes débuts de course à pied et d’observer tout le travail réalisé depuis. Une de mes grandes fiertés, c’est d’avoir réussi à introduire ce sport à mon quotidien sur le long terme, car aujourd’hui, cela me permet de mieux progresser, de repousser mes limites et d’en apprendre toujours plus sur ce sport. Avec du recul, je crois maintenant être en mesure de savoir ce qui a pu nuire à mes débuts de coureuse. J’ai donc envie de vous partager des conseils que j’aurais aimé qu’on me dise toutes les fois où j’ai tenté d’introduire la course à pied à mon quotidien. 

1- Donnez-vous du temps avant de décider si vous aimez courir ou pas
Il faut que vous le sachiez dès le début, pour plusieurs coureurs, les premiers mois de course ne sont pas les moments les plus agréables. Voilà pourquoi ce n’est pas une bonne idée de juger si vous aimez ou non la course à partir de cette expérience. Il peut être une bonne idée de vous fixer une période de temps pour apprivoiser ce sport. Par exemple, une durée de deux mois pourrait être raisonnable afin de vous aider à décider si vous désirez poursuivre ou non. En effet, après cette période, vous serez plus en mesure de savoir si c’est une discipline qui vous convient, car vous aurez eu le temps de vous y sentir plus en contrôle, d’observer une certaine progression et de commencer à en tirer quelques bénéfices.

2- Définissez-vous un objectif à long terme dès le départ
En plus de votre objectif de remise en forme, fixez-vous un objectif à long terme concret et réaliste le plus tôt possible. Par exemple, inscrivez-vous à un événement de course à pied. Le fait de prendre un tel engagement vous donnera envie de poursuivre vos bonnes habitudes, car vous voudrez être prêt pour cette épreuve. Lorsque la motivation sera moins présente, votre objectif vous donnera une raison de plus d’enfiler vos espadrilles de course.

3- Ne commencez pas trop drastiquement
Même si on sent qu’on pourrait en donner plus, il faut prendre des journées de pause et commencer avec de plus petites distances lors de nos débuts. Allongez légèrement vos parcours au fil des semaines et prenez au moins une journée de pause entre chaque sortie. Cela permettra à votre corps de bien récupérer et de s’adapter tranquillement à cette nouvelle pratique. Vous commencerez ainsi sur des bases solides.

4- Soyez patient envers vous-même
C’est une phrase qui fait un peu cliché vous me direz, mais c’est un fait. La progression passe obligatoirement par là. Si vous êtes constant dans vos entraînements, que vous ne brusquez pas votre corps et que vous vous accordez du temps de récupération, ça finira par payer. Au fil du temps, votre corps sera de plus en plus fort et vous serez en mesure de lui en demander un peu plus à chaque entraînement et ainsi, voir votre progression augmenter de manière significative. Mais pour en arriver là, il faut vous donner du temps.

5- N’oubliez pas la musculation!
La musculation est un aspect très important pour performer en course à pied et si on néglige cette partie de notre entraînement, on peut s’exposer à des risques de blessure et être obligé de prendre de longues pauses. Voilà qui peut se montrer contre-performant! Informez-vous sur les muscles que vous devriez particulièrement renforcer dans la pratique de la course à pied et des exercices que vous pouvez pratiquer afin d’y parvenir.

Finalement, dites-vous que tous les coureurs chevronnés que vous côtoyez sont aussi passés par là : les débuts de course un peu moins agréables, mais ô combien formateurs. Pour vous aider, lorsque vous revenez de courir, dites-vous que votre prochaine sortie ne peut qu’être plus agréable. Et c’est vrai, car plus vous courrez, plus vous aimerez courir! Ayez confiance en votre corps, respectez-le et il saura bien vous le rendre!
En espérant que ces 5 conseils sauront bien vous guider dans vos débuts de course à pied

Bon entraînement!

Kim Fortin – Allons courir