fbpx
icons/play-video

Sports collectifs : tous les bienfaits de l’exercice… et un peu plus

*Cet article a été initialement publié sur Beneva.ca.*

Les vertus de l’activité physique sont incontestables : maintenir la santé cardiovasculaire, pulmonaire, musculaire et squelettique, et même prévenir les maladies chroniques. Mais pratiqué en groupe, il entraînerait des bienfaits supplémentaires! Voici de quoi vous convaincre de joindre une ligue de garage, un club de marche, une équipe de volley-ball ou un groupe de cardiovélo.

  • Chez les jeunes, faire partie d’une équipe sportive exerce un effet protecteur contre le sentiment de désespoir et les idées suicidaires1.
  • Les personnes sédentaires courent de 20 % à 30 % plus de risques de mourir de façon prématurée que celles qui ont un mode de vie suffisamment actif2.
  • Dans le cadre d’une étude américaine, les participants qui ont opté pour des sports collectifs ont enregistré une diminution de leur stress de 26 %. Quant à leurs pairs qui se sont entraînés en solo, ils n’ont observé aucune amélioration marquée à cet égard3.

S’activer et socialiser : une combinaison gagnante!

C’est bien connu, bouger est un gage de santé. On a largement documenté les effets bénéfiques de l’activité physique, quelle qu’elle soit. Mais voilà qu’au cours des 20 dernières années, des chercheurs ont tenté de savoir si la pratique collective d’un sport ou d’un exercice physique est susceptible d’apporter des bienfaits supplémentaires. Leur intuition tend à se confirmer.

Bien sûr, on pense à l’influence des autres sur la motivation personnelle. L’effet d’entraînement est indéniable. Quand on a envie de baisser les bras ou que le moral et l’énergie nous font défaut, les membres du groupe nous poussent souvent à maintenir le rythme. Ils nous amènent à garder le cap sur nos objectifs et à fournir les efforts requis. Ceux sont eux qui donnent l’élan nécessaire pour nous aider à respecter l’engagement que nous avons pris avec nous-mêmes.

Cependant, il y a plus que l’influence du groupe sur notre capacité à persévérer. En effet, plusieurs études ont démontré que le fait d’être en groupe agit de façon plus marquée sur la santé mentale. Bouger avec les autres nous protégerait encore mieux de l’anxiété et de la dépression. Selon des chercheurs américains, des personnes ayant opté pour une activité physique collective ont enregistré une baisse de 26 % de leur stress et des améliorations mentales, physiques et émotionnelles de l’ordre de 12,6 %, 24,8 % et 26 % respectivement. Leurs pairs qui se sont entraînés en solitaire? Aucune véritable réduction du stress et des changements limités dans leur qualité de vie. Ceci même s’ils avaient consacré deux fois plus de temps à pratiquer leur activité3.

Ce qui fait toute la différence? Le lien social. Autrement dit, les sports d’équipe sont un terreau fertile pour cultiver le sentiment d’appartenance. Ils réunissent des conditions idéales pour que se tissent des amitiés sincères. Des liens qui puisent dans l’entraide et la cohésion du groupe, nécessaires au succès. Deux facteurs qui permettent de développer une meilleure estime de soi et qui contribuent au sentiment de réussite.

Des fondations solides pour les jeunes

Les jeunes gagneraient encore plus à intégrer une activité physique de groupe à leur mode de vie. Pourquoi? D’abord, parce que les coéquipiers, les entraîneurs et les autres adultes bienveillants qui gravitent autour d’eux forment un réseau social protecteur. Ceci les éloigne des pensées suicidaires et de la dépression. C’est que le réseau de soutien social figure parmi les principaux déterminants de la santé mentale4.

Ensuite, les jeunes qui s’adonnent à un sport d’équipe sont moins isolés et plus acceptés socialement que leurs pairs qui se livrent à des sports individuels ou qui n’en pratiquent aucun. Ils acquièrent donc une meilleure estime d’eux-mêmes parce qu’un sentiment de réussite les anime. Ils développent une foule de compétences sociales et non techniques qui favorisent leur plein épanouissement.

L’influence de ces facteurs sur la santé mentale serait plus grande que la quantité ou l’intensité de l’exercice physique. Mieux, leurs effets tendent à perdurer pendant des années, jusqu’à l’âge adulte.

Pour les moins jeunes

Pour les personnes plus âgées, bouger en groupe offre un antidote à la solitude. Des séances régulières d’aquaforme, de danse, de tai-chi ou de marche, par exemple, sont autant d’occasions d’interagir et de se faire des amis. Ces liens contribuent à leur santé mentale et freinent les risques de dépression. Des bienfaits qui s’ajoutent aux effets reconnus de l’activité physique sur la santé cognitive.

Développer un bagage de compétences pour la vie

Pour les jeunes, les sports d’équipe sont une formidable école où ils peuvent acquérir une foule d’habiletés personnelles qui contribueront à leur épanouissement toute la vie durant. Pour les adultes, les activités de groupe offrent de belles occasions d’aiguiser ces compétences :

  • La communication – Qu’il s’agisse de saisir et de comprendre différents signaux ou de dialoguer avec des coéquipiers, d’autres joueurs, des arbitres, des entraîneurs, la communication est centrale dans la pratique de sports d’équipe.
  • Le travail d’équipe – Pour atteindre un but commun, les membres d’une équipe doivent collaborer. Au fil du temps, les jeunes sportifs apprennent à composer avec une variété de personnalités et de scénarios. Ils développent ainsi leur aptitude à s’adapter, à persévérer et à faire preuve de patience.
  • Le respect et le sens des responsabilités – La pratique de sports d’équipe enseigne les responsabilités individuelles et collectives. Reconnaître les forces de chaque membre de l’équipe favorise le respect mutuel.
  • La souplesse émotionnelle – Les victoires et les défaites cultivent la résilience et contribuent à augmenter la capacité de toute l’équipe à mieux faire face aux émotions.

De multiples façons de bouger en groupe

Inutile de figurer dans l’élite sportive pour profiter de l’effet de groupe. Pas besoin non plus d’avoir accès à un vaste réseau social. Les occasions de bouger en équipe sont nombreuses. Quelques pistes à explorer :

  • Vérifiez s’il existe des clubs de marche dans votre quartier ou dans votre municipalité, ou même dans votre milieu de travail.
  • Découvrez les activiés organisées dans un centre communautaire et épluchez l’offre de cours de votre municipalité.
  • Trouvez un club local de sport d’équipe : football, tai-chi, bateau dragon, volley-ball… Il y en a pour tous les goûts!
  • Orchestrez une activité qui se pratique en groupe dans votre milieu de travail : club de course à pied, groupe de marche, zumba, etc.
  • Relevez un défi sportif qui rassemble les gens : marathon, course de charité, « boot camp », etc.

En bref

Le sport collectif est un bon moyen d’obtenir un supplément de bienfaits pour la santé. En plus de nourrir la motivation et la constance dans l’effort, faire partie d’une équipe sportive agit sur la santé mentale. Le lien social et le sentiment d’appartenance protègent contre le stress, l’anxiété et la dépression.


Pour lire l’article original et plus de contenu similaire, visitez Beneva.ca
This site is registered on wpml.org as a development site.