fbpx
icons/play-video

La course à pied est un privilège

Par Caroline Longchamp, ambassadrice Je Cours Qc.

Cette dernière année nous a amenés à être encore plus conscients de notre santé (n’en ayant seulement qu’une, aussi bien s’en occuper). Ainsi, nous réalisons que c’est ce qu’on peut se souhaiter de mieux. Un constat qui surgit alors que les becs de santé de vœux de bonne année ont aussi tous été annulés. Ceux que j’ai tant tenté d’éviter étant enfant (désolé matante Pompette et mononcle Rond).  

En cette période de privation et « d’encabanation », j’apprécie encore plus de pouvoir courir en toute liberté pour mon petit bonheur ou pour souffler de la vapeur (blow off some steam). J’ai pu, comme bien d’autres, garder l’équilibre, entre tenir bon et lâcher prise, grâce à la course à pied. Les bienfaits sont si nombreux sur soi et sur les autres (pas négligeable). Le mieux c’est de courir avec le sourire. Pas parce que tout va bien, mais parce que la course à pied permet de prendre du recul pour voir le bien et le bon dans toute situation. Par conséquent, elle contribue à optimiser sa santé sur tous les plans. En fait, c’est un antistress, un anti-crisette, un antidépresseur puissant, naturel et gratuit. Même si parfois, il ne fait pas tant beau dehors, assure-toi qu’il fait beau en dedans. Donc, va faire du ménage, ou en d’autres mots, déguédine et va courir! Ça va te faire du bien.  

En cette période de grand changement, si j’en profitais pour repartir. 

Si la vie n’était pas un combat, mais plutôt une aventure,  

Et si je travaillais sur moi, 

Et si je changeais mon attitude, 

Et si je remplaçais je dois par je choisis, 

Et si ce n’était pas une question de chance, mais plutôt de ténacité, 

Et si je faisais quelque chose aujourd’hui que mon futur me remerciera, 

Et si j’inscrivais un objectif personnel au calendrier, 

Et si je prenais le temps,  

Car ce n’est pas le temps de penser à ce que je n’ai pas, mais penser à ce que je peux faire avec ce que j’ai. Je ne cherche pas à être meilleure qu’une autre personne, juste meilleure que j’étais. 

Il y a toujours de la place pour le développement et la transformation. Personnellement, je n’ai jamais regretté une inscription ou une participation à un événement de course. Elles remplissent ma vie d’aventures à raconter. Malgré qu’au départ, j’y vais seulement d’une fesse, mon but me revient rapidement. Je m’accroche donc avec ma volonté de poursuivre et prend place ma détermination qui me transporte jusqu’à la ligne d’arrivée. Inspiré ?  

Cette année, avec Je cours Qc, nous avons tous à gagner : la santé ! Alors net fret sec, je m’inscris à Je cours Qc. Et Check ! 

D’une simple passionnée de course à pied et très fière ambassadrice Je Cours Qc.