fbpx
icons/play-video

Snacks d’avant et d’après-course

Bonjour à toi cher coureur, qui est plus probablement plus confus que jamais avec toute l’information parfois contradictoire qui circule sur Internet concernant l’alimentation à privilégier lorsqu’on est sportif, plus particulièrement les « snacks ».

Étant moi-même une accro de la course depuis maintenant plus de 8 ans je me suis dit que j’allais arrêter de chercher la solution miracle, car en fait la meilleure formule est celle qui fonctionne pour moi, pour toi. C’est certain qu’il faut tout de même y aller avec le « gros bon-sens». Le premier exemple qui me vient en tête : éviter un gros repas au buffet chinois avant une sortie de course. Ceci étant dit, il y a des bases alimentaires qui sont nécessaires et bénéfiques pour notre corps que nous ne pouvons pas ignorer.

Par exemple, voici un simple principe de base quant aux « snacks » pré-course. Il est important de manger avant de courir car faire de l’activité physique le ventre vide peut provoquer une forte baisse d’énergie et affecter nos capacités physiques. Lors d’exercices cardio-vasculaires, les glucides représentent notre principale source d’énergie. Souvent, notre corps n’en contient pas suffisamment alors nous devons aller chercher ce carburant dans certains aliments pour améliorer notre performance à l’effort.

Pour ce qui est des « snacks » post-course, ils agiront plutôt au niveau de notre corps en entier. Ils sont importants pour rétablir l’énergie dépensée pendant l’entraînement et pour réparer nos muscles. On parlera ici de protéines et de glucides.

Ceci étant dit, la meilleure façon de voir ce qui vous donne de l’énergie, qui ne vous donne pas de crampe ou qui ne vous donnera pas de haut-le cœur etc… c’est d’employer la méthode essai-erreur. Par exemple, je sais que si je mange des noix avant la course, je vais me sentir gonflée et que ma course ne sera pas vraiment agréable côté plaisir et performance.

N’ayant pas la science infuse et y allant de mon vécu, je vous partage donc mes classiques « snacks » d’avant et d’après-course

Avant (1h15 avant l’effort) Après (0-30 min après l’effort)
Petit fruits séchés

ou

Un muffin (sans noix)

ou

Une pomme

ou

une barre de céréales

70 g de pâtes

+

BCAA
Signifie : Branched Chain Amino Acids ; ces acides aminés améliorent les performances d’endurance et réduisent la fatigue musculaire.

1 banane que j’ajoute à du lait d’amande et à mon mélange préféré de protéines de blanc d’œufs et de nutriments essentiels  au chocolat ou à la vanille  (doterra trim shake). Ce mélange m’aide à perdre les gras emmagasinés durant l’effort physique et me redonne de l’énergie

ou

une poignée de noix

ou

mes craquelins préférés glutino (sans gluten) au sel marin avec de l’hummus aux légumes ! Sérieusement, un vrai délice.

Alors voilà, en espérant que ce billet vous donnera un peu d’inspiration pour vos futures collations d’avant et d’après-course. Bon appétit !

Kim