icons/play-video

Sentiers enneigés : Comment se préparer à une course de trail en début de saison ?

Au Québec, nous le savons tous, on a de la neige jusqu’en juillet (lire le sarcasme). Mais on s’entend pour dire qu’on y goûte pas à moitié. Maintenant que le printemps semble (enfin) arrivé, la saison de course se pointe le bout du nez. Bien que le printemps soit à nos portes et que la neige commence à fondre, les sentiers eux peuvent encore être recouverts d’un tapis blanc. Voici quelques trucs pour bien se préparer aux courses en sentiers (parfois encore enneigés) de la saison.

1 – Faire du renforcement musculaire.

C’est connu, les coureurs négligent parfois le renforcement musculaire. Durant la saison morte, il est primordial de bien se préparer et de périodiser l’entraînement. Une fois les objectifs fixés, préparez votre plan afin d’être prêt pour votre saison. Un corps fort et bien préparé peut facilement dévorer les sentiers boueux, enneigés et rocailleux.

2 – Avoir le matériel adéquat.

Il est important de prendre connaissance du type de sentier et terrain qui vous attend afin de préparer le matériel adéquat (ce conseil est également bon tout au long de l’année). Si la course est trop tôt dans la saison il serait peut-être pertinent de songer à avoir une chaussure avec une membrane (Gore Tex ou autre), leggings longs ou trois quart, gants et autres.

3 – Bien gérer l’effort.

Ceci est aussi bon pour chacune de vos courses, mais quand on sait d’avance que le parcours peut être plus difficile, préparez-vous mentalement à mieux gérer l’effort. Partez plus lentement afin de vous garder de l’énergie, marchez les sections plus ardues et prenez garde à vos chevilles (et vos tibias s’il y a présence d’une fine croute sur la neige).

4 – Courir dans la neige!

Comment mieux se préparer à courir des sentiers un peu enneigés que de courir des sentiers enneigés! Les sentiers très connus sont souvent bien tapés, du au fait qu’il y a beaucoup de personnes en raquettes qui y passent. N’hésitez pas à aller marcher ou courir dans ces sentiers pour vous familiariser. En bonus, vous allez faire un travail musculaire puisque courir sur la neige est un peu plus difficile! (Voir point 1).

Je crois qu’avec ces quatre points vous êtes bien outillés afin d’affronter la fin de l’hiver dans nos sentiers. Un autre point bien important, n’ayez pas peur de foncer et n’hésitez pas à vous salir un peu. On se voit le 21 mai prochain lors du Trail du Coureur des Bois de Duchesnay! Bonne saison à tous!

Roch Le Romantique